13/01/2023

Influenza Aviaire : des cas confirmés dans l'Oise


Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été identifié le 6 décembre 2022 sur 1 cygne et 2 oies retrouvés morts, au parc communal de Crépy-en-Valois. Par arrêté du 7 décembre 2022, Corinne Orzechowski, préfète de l’Oise a pris les mesures destinées à prévenir l’apparition d’influenza aviaire dans les élevages.

L’Influenza aviaire est une infection virale hautement contagieuse des oiseaux sauvages et d’élevages. Les volailles d’élevages sont initialement contaminées par les oiseaux sauvages infectés ou, lors d’épizootie en élevage, par les autres élevages avicoles infectés. En effet, une grande diversité d’espèces sauvages et notamment les canards et les oies, qu’ils soient migrateurs ou non, sont susceptibles d’être infectés. Le virus reste actif principalement dans les fientes et les eaux stagnantes contenant des fientes contaminées.

L’Homme peut être contaminé par les volailles infectées, que celles-ci présentent ou non des symptômes, si la souche de virus présente des caractéristiques de transmission à l’espèce humaine. Néanmoins, la consommation de viande, de foie gras, d’œufs et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille, ne présente aucun risque pour l’Homme.

Dans l’Oise, la situation épidémiologique au regard de la grippe aviaire est des plus alarmantes et le département est classé foyer épidémiologique. Une zone de contrôle temporaire de 20 km autour du lieu de découverte des oiseaux infectés a été définie. A l’intérieur de cette zone, diverses mesures sont déployées afin de protéger les élevages de volailles d’une potentielle contamination par la faune sauvage.

Cette situation entraine l’application de mesures renforcées de prévention sur toutes les communes du département :
- Mise à l’abri des volailles (pour les élevages avicoles et les basse-cours) et autres oiseaux captifs afin d’éviter tout contact potentiel avec les oiseaux de la faune sauvage 
- Signalement à son vétérinaire ou à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de toute apparition de signes cliniques évocateurs d’influenza aviaire (problèmes respiratoires, digestifs et/ou nerveux, mortalité, ...) 
- Ne pas s’approcher ni nourrir les oiseaux sauvages, ne pas déplacer les cadavres ni toucher les oiseaux sauvages malades
- Eviter de fréquenter les zones humides (bords des étangs, des mares et des rivières) où stationnent les oiseaux sauvages du fait de la possible présence de virus dans les fientes et les sols souillés


IMAGE.jpg

Contactez votre mairie

perm_phone_msg

Vos élus municipaux

supervised_user_circle

Les comptes-rendus de conseil

assignment

Journal des St Justois

visibility

Agenda

date_range

Référendum d'initiative partagée

question_answer

Affichage légal

import_contacts